26 Oct

Aresresh, 27 ans, cuisinière à Burrayou

Inteview réalisée pendant l’été 2014.

cuisinièreDepuis combien de temps travaillez vous à l’orphelinat de Burrayou ?

J’y travaille depuis 7 an, en tant que cuisinière.

Habitez vous loin d’ici ?

J’habite dans la ville de Burrayou, et je me rend donc au travail à pied chaque jour.

 

Comment fonctionnent vos horaires ?

Pour ce travail, il y a plusieurs postes :
– un poste du matin, de 7h à 16h
– un poste de jour, de 10h à 18h
– un poste de nuit, de 18h à 7h
Il y a actuellement 8 cuisinières qui tournent sur ces 3 postes. Généralement, certains enfants nous aident.

En quoi consiste votre travail ?

Le travail consiste en la confection de l’injera, plat traditionnel éthiopien, le lavage et l’épluchage des légumes (tomates, pommes de terre, oignons …). Nous faisons aussi le pain, et nous donnons à manger aux enfants qui ne peuvent pas le faire tout seul. Nous faisons aussi la vaisselle.

Nous faisons cela chaque jour, pour les 158 enfants de Burrayou, et le personnel.

Quel est votre salaire pour ce travail ?

Je gagne 700 birr/mois. Je n’ai pas d’enfants moi même, mais mon salaire permet d’aider ma famille à vivre : mes parents, mes frères et sœurs et leurs enfants. Nous vivons tous ensemble, et le salaire de chacun est mis en commun.

Aimez vous votre métier ?

J’aime beaucoup mon métier, je suis motivée et l’ambiance est bonne. Le problème est que nous ne sommes pas assez rémunérées. Le cout de la vie en Ethiopie augmente de plus en plus et cela devient difficile de survivre.

Nous avons besoin de nouvelles blouses de travail car les nôtres sont trop vieilles.

22 Sep

Une exposition pour Burrayou

Affiche finale Don d artistes 2Enfance et Partage Haute Picardie est une association picarde dont le but est de venir en aide à l’enfance défavorisée sans distinction de race ou de nationalité, l’amélioration de ses conditions de vie, et le respect de ses droits définis par la convention internationale des droits de l’enfant. L’association se consacre également à toutes autres formes d’aide humanitaire. Ses ressources reposent essentiellement sur Le strict bénévolat de ses membres, les dons, Les parrainages et les expositions ventes d’artisanat. Enfance et Partage Haute Picardie intervient pour les besoins d’un grand nombre de pays dont l’Ethiopie. C’est pourquoi, une vente aux enchères de toiles d’artistes locaux aura lieu le Samedi 22 novembre 2014 à 14H30 au Palais de Fervaques à Saint Quentin. L’exposition des oeuvres se fera pendant la semaine précédent la vente. Le produit de cette vente ira entièrement à l’association qui compte en faire bénéficier, en grande partie, l’orphelinat et la structure de parrainage de Burrayou. N’hésitez pas à en parler autour de vous et vous laisser tenter le 22 novembre par des oeuvres d’artistes de talent. Venez nombreux pour Burrayou !.

Vous trouverez ci-dessous à télécharger l’affiche de l’exposition et le détail de l’action pour Burrayou :

Le détail de l’action pour Burrayou

Affiche finale Don d artistes 2

13 Oct

Permis de conduire pour 4 de nos jeunes

Permis de ConduireVous nous avez aidé à trouver le financement de quatre permis de conduire pour des jeunes du VTPC en difficulté scolaire . Voici quelques informations concernant ces formations et les jeunes concernés.

  •  Les jeunes doivent avoir au minimum un niveau de grade 8
  • La formation dure de trois à quatre mois, elle coute 6725 birrs(269€) pour un niveau 3 et 9370 birrs (375€) pour un niveau 4 (frais d’inscription ,de scolarité et d’examens médicaux).En Ethiopie, le niveau 2 permet la conduite d’une voiture normale, le niveau 3 pour les petits taxis et véhicules minibus jusqu’à 16 places, le niveau 4 pour les grands bus et camions de toutes tailles.
Name of Trainee Educational status Level of  Training
Nigusie Bayissa 10th grade complete Level 4 driving license
Samuel Getachew 10+1 certificate Level 3 driving license
Demeke Shimelis 8th grade complete Level 3 driving license
Kassa Tefera 8th   grade Level 3 driving license

Les salaires des chauffeurs sont de 2500 birrs à 4000 birrs par mois selon le type de véhicule conduit, les mieux payés sont les chauffeurs des agences de voyage qui véhiculent les touristes sur les dangereuses routes d’Ethiopie. Un salaire de 2500 birrs permet de vivre normalement à Addis Abeba sans aide du VTPC. Ces quatres jeunes ne seront plus longtemps à notre charge et ceci grace à Vous .Chaque jeune nous coute 900€ par an , les formations courtes telles que celle là nous font faire des économies importantes.

Encore merci à vous